La cigarette électronique est-elle le substitut idéal à la vraie cigarette ?

La cigarette est officiellement dangereuse. Certes, de nombreuses personnes, dont les jeunes dans la majorité des cas, sont dépendantes à la cigarette. Heureusement, grâce aux sensibilisations faites à l’encontre de cette nocivité du tabac, plusieurs personnes comptent arrêter de fumer et cherchent des substituts pour y arriver. Arrêter de fumer avec la cigarette électronique est un moyen recommandé aux fumeurs compulsifs. Des études démontrent effectivement que l’e-cigarette est un moyen efficace, mais est-ce l’idéal ? Peut-on y arriver tout en vapotant ? Mais est-elle vraiment sans risque ?

La cigarette électronique : un excellent moyen d’arrêter de fumer

Arrêter de fumer de manière très sèche n’est strictement pas conseillé. C’est la mauvaise manière dont on pourrait s’y prendre. Le mieux est de procéder de façon progressive. Pour y arriver, trouver le bon substitut est la meilleure chose. Jusqu’à preuve du contraire, la cigarette électronique s’avère être un allié idéal pour stopper le tabagisme. Entre patchs, gommes et autres substituts, l’e-cigarette est deux fois plus efficace, à condition que la personne ne fume pas en parallèle. Les raisons de son succès sont simples. Tout d’abord, vapoter est moins dangereux que de fumer. Donc, elle est moins nocive que le tabac. À cet effet, une fois que la personne prenant une cigarette électronique trouve du plaisir en vapotant, elle peut s’abstenir facilement de fumer.

La cigarette électronique : pratique mais n’est pas sans danger

Le but de celui qui se convertit à la cigarette électronique est d’arrêter de fumer. Mais en vapotant, cela n’empêche pas les envies de fumer. Ceci étant, l’OMS déclare que la cigarette électronique n’est pas une alternative au tabac. Puisque ce dispositif n’est pas considérée comme du tabac, il incite les jeunes à en consommer et à aller plus loin, avec de la vraie cigarette. D’ailleurs, le Système Électronique d’Administration de Nicotine ou SEAN est nocif et devrait être régulé. Même à faible dose, la nicotine dans les liquides d’e-cigarette se cumule au fil du temps et peut entraîner des problèmes respiratoires. À San Francisco par exemple, il est formellement interdit de vendre de la cigarette électronique.

Faire de la cigarette électronique le substitut idéal au tabac

Jusqu’à ce jour, aucune étude n’a révélé que la cigarette électronique constituerait un danger mortel. De plus, elle n’est pas vue comme un substitut nicotinique parce que les e-liquides contiennent seulement 20mg/ml de nicotine. Or, le dosage habituel du corps n’est pas à ignorer même lorsqu’on compte arrêter de fumer. Il suffit de réduire petit à petit la quantité de liquides utilisés afin d’éviter un risque de rechute. Pour optimiser vos chances de réussite, il est conseillé d’associer la cigarette électronique à des patchs. On peut aussi y ajouter de la varénicline ou du champix, un médicament qui aide au sevrage tabagique.

 

Puis-je fumer des cigarettes classiques et utiliser en même temps une e-cigarette ?
Faut-il privilégier les e-liquides bio ou à faire soi même ?